yoga-maison-guerrier

Yoga à la maison :
9 astuces pour se motiver seul

Pratiquer le yoga à la maison, tous les yogis ont un jour essayé de le faire. Après tout, pour faire ses exercices de yoga à domicile, il faut juste assez d’espace pour pouvoir dérouler son tapis, non ? Pas si simple… En réalité, cela demande beaucoup de discipline et suffisamment de lâcher-prise pour s’octroyer cette parenthèse enchantée dans une journée et dans un environnement déjà bien remplis. Alors, comment se motiver à faire du yoga chez soi ? Voici 9 astuces efficaces qui vous aideront à rester régulier dans votre entraînement pour profiter au maximum des bienfaits du yoga.

1. Se visualiser en train de faire des postures de yoga

Le pouvoir de la visualisation n’est plus à prouver. La science l’a déjà démontré : lorsque vous vous concentrez profondément et vous imaginez en train d’effectuer des mouvements que vous êtes habitué à faire, les muscles concernés s’activent. Même si vous ne bougez pas d’un millimètre. L’idée n’est évidemment pas de vous inciter à simplement vous imaginer en train de faire du yoga à la maison. Par contre, savoir que vos muscles réagissent par la seule projection mentale peut être une véritable porte d’entrée à la motivation. 

visualisation

Si vous vous visualisez en pleine séance de yoga et que votre corps réagit, alors cela va certainement faire monter l’envie de s’y mettre pour de bon. À condition d’y penser profondément et non pas distraitement les yeux rivés sur votre téléphone, bien sûr ! Pour la petite histoire, il m’est arrivé, dans mon sommeil, de rêver que je faisais des poses de yoga à la perfection alors que, dans la réalité, je ne les maîtrisais absolument pas. Et bien, croyez-le ou non, peu de temps après les avoir faites en pensées, elles se débloquaient pour de bon ! Ce que l’esprit peut concevoir, le corps peut le réaliser. Il est impossible de ne pas comprendre une posture et d’être capable de la faire malgré tout. Vous saisissez comme l’exercice de visualisation peut valoir le coup ? 

2. Commencer à bouger dès le réveil

yoga-maison-etirement-lit

C’est un fait : le matin, nous sommes raides. Le corps s’est ankylosé toute la nuit et l’esprit est embué. On se lève un peu comme un robot et il est facile de se laisser happer sans délai par la liste des tâches de la journée. Pourtant, prendre quelques secondes ou minutes pour s’étirer légèrement dès le réveil peut s’avérer profondément bénéfique. 

 

Nul besoin de se lancer dans un programme contraignant et compliqué. Quelques étirements dans le lit (sans faire tomber votre partenaire de vie s’il est là !) peuvent vous mettre dans de bonnes conditions. Le simple fait de marcher jusqu’à la cafetière en vous étirant vers le haut, bras levés vers le plafond comme si vous vouliez le toucher a déjà un effet “starter” de la formidable machine qu’est votre corps. Trouvez des façons très simples de vous grandir, de vous dynamiser, de réveiller vos muscles et vos articulations. Y a-t-il plus souple et agile qu’un chat ? Qu’elle est la première chose que fait un chat au lever ? Il s’étire en bâillant, car oui, bâiller c’est aussi s’étirer. Soyez chat !

etirement-chat

3. Garder son tapis de yoga à proximité

Allez, admettons que quelques étirements et un peu d’échauffement aient suffi à créer une petite étincelle d’envie de commencer vos salutations au soleil. Où est votre mat ? Dans le coffre de la voiture alors qu’il fait 2°C dehors ? À l’étage, soigneusement rangé dans son sac au fond d’un placard ? (Oui, je sais, ça sent le vécu). Voilà typiquement le genre d’excuses qui vous anéantit votre jolie petite flamme de volonté naissante. Pour illustrer cette tendance, je vous recommande de garder ceci en tête : 

Celui qui ne veut rien faire trouve une excuse,
celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen. 
Proverbe arabe

Pour augmenter vos chances de démarrer votre enchaînement de yoga à la maison dès que la motivation pointe le bout de son nez, éliminez les fausses excuses en gardant votre tapis et vos vêtements de yoga à portée de main. Et si c’est matériellement possible, le mieux est de carrément laisser le tapis déjà prêt et déroulé dans votre salon ou dans votre espace habituel de pratique de yoga à domicile. En plus, ça vous donnera une belle excuse pour investir dans un bel exemplaire ! Vous avez sûrement remarqué que je suis une inconditionnelle de mon tapis jaune de chez Lolë, parce qu’il est top et que j’adore cette couleur, mais j’avoue que ça fait un moment que je lorgne sur les imprimés de la marque française Baya. Par contre, mon cœur a chaviré lorsque j’ai vu ce modèle (une bouteille à la mer pour ceux qui voudraient me faire un cadeau 😀 : 

(lien d’affiliation qui permet – un peu – de m’aider à faire vivre ce site:))

Après tout, investir dans un joli tapis de yoga, comme dans une jolie tenue, peut être une source de motivation supplémentaire, non ? 😉

4. Ignorer les sources de distraction

Les sources de distraction pourraient être les écrans ou la radio, mais ce serait trop réducteur, car on parle de faire du yoga chez soi. Le domicile présentes des occasions infinies de se détourner de son but, car il y a toujours quelque chose à faire. 

Je vous entends, là, d’où je suis (si, si !) :

– “Quitte à rester une heure à la maison, pourquoi ne pas lancer une lessive ? Ça prend deux minutes et il faudra juste étendre le linge à la fin de la séance…” 

Ou encore : 

– “Pour poser le tapis, il faut bien enlever ces quelques miettes qui traînent ! Un petit coup d’aspirateur, c’est si vite fait…” 

Oui, mais non.

Oubliez la charge mentale, vous avez un moment pour vous et il vous appartient d’en faire bon usage. Vous et vous seul ! Pour gérer ces cas-là, vous avez deux options : soit prévoir le coup en gardant une maison impeccable en toutes circonstances (et vous avez toute mon admiration !), soit travailler votre lâcher-prise en faisant abstraction de tout ce qui vous sort de votre concentration et de votre but. Oh, quelle bonne nouvelle ! Rien que ça, c’est déjà du yoga…

5. Manger léger avant de pratiquer le yoga à la maison

Y a-t-il plus contre-productif et désagréable que de faire du sport avec le ventre plein ? Avez-vous déjà essayé de faire mayurasana après un gros repas ? Vous voyez ce que je veux dire ? Bon, alors pour être sûr de ne pas être gêné par ce détail digestif qui a son importance, mieux vaut éviter de surcharger votre estomac ! En effet, dans l’hypothèse où vous ne sauriez pas quand vous trouverez le temps et / ou l’envie de pratiquer votre yoga solo à la maison, autant ne pas vous griller un créneau de 2 heures pour le dédier entièrement à une digestion plombante au possible ! En plus, vous vous sentirez probablement plus léger et plus en forme. 

noix-repas-léger

Toutefois, ne vous affamez pas non plus. Rien ne vous empêche de faire plusieurs petits repas. Le tout est de ne pas vous mettre ce genre de barrière avant d’avoir pratiqué votre séquence de yoga. Après votre série de postures, vous pourrez vous goinfrer si vous le souhaitez, mais je doute fort que ce soit le cas 😉

6. Prendre rendez-vous avec sa séance de yoga chez soi

Engagez-vous auprès de vous-même ! Prenez votre agenda, choisissez votre créneau en fonction de vos impératifs de la semaine et réservez votre temps de yoga à la maison plusieurs heures ou jours à l’avance. En planifiant votre séance, vous organiserez votre emploi du temps en fonction de cette donnée et surtout, vous vous y préparerez psychologiquement. Le fait d’intégrer cette information vous aidera certainement à lutter contre la procrastination. Vous prenez un engagement moral auprès de vous-même et le respecter, alors que rien de vous y oblige, est une source de satisfaction immense. 

yoga-planning

Si, à l’heure fatidique, vous ne vous sentez vraiment pas en forme, mettez-vous malgré tout sur votre tapis et commencez par quelques exercices de respiration, par de la méditation ou bien de la relaxation. Ce n’est pas parce que vous avez bloqué une plage horaire de 2 heures que vous vous devez absolument de faire des prouesses avec vos asanas. Vous aurez d’autres occasions de le faire. Souvenez-vous que le but est de vous aménager du temps pour vous et que vos besoins ne sont pas tous les jours les mêmes. Respectez-les en étant honnête avec vous-même. Vous verrez que cette notion, plus largement développée dans l’article sur la progression en yoga, est bien plus importante que les performances physiques. 

7. Se fixer un objectif 

Émettre une intention est un puissant outil d’automotivation. Pourquoi allez-vous pratiquer votre séquence de yoga à la maison aujourd’hui ? Trouvez l’objectif de cette session, mais faites en sorte que ce soit un objectif avant tout bienveillant envers vous-même. N’oublions pas que l’on parle de yoga. Le but de votre séance à la maison devrait avoir une certaine portée ou, en tout cas, une utilité pour votre vie de façon générale. Vous pourriez, par exemple, viser à renforcer vos abdominaux, à soulager un mal de dos, à vous relaxer par quelques étirements, à vous donner de l’énergie par la respiration profonde dite pranayama, à évacuer le stress du travail, à maintenir la régularité de vos entraînements ou même, pourquoi pas, à poster une photo inspirante sur les réseaux sociaux. Si la raison de votre pratique tend à vous faire du bien, il n’y a pas de jugement à avoir. Par contre, essayez de trouver un objectif assez large pour ne pas devenir esclave d’une fixette. 

yoga-maison-homme

Ne tombez pas dans le piège de vouloir à tout prix poser vos pieds sur la tête. Ce n’est pas parce que vous en êtes d’ordinaire capable que vous êtes infaillible et que ça marche à tous les coups. Parfois, le corps ne veut pas, ne peut pas. Vous focaliser sur un résultat immédiat plutôt que sur l’ensemble des actions menées autour risque de vous mener à une grande frustration et à terme, au découragement. Votre objectif est un moteur. À vous de parcourir le chemin en restant ouvert au champ des possibles. Pour avancer intelligemment, il suffit de ne pas buter obstinément sur une chose en particulier.

8. Dédier sa séance à quelqu’un ou à quelque chose

Voici mon astuce préférée parmi toutes : offrez votre pratique à quelqu’un ou à quelque chose. Qu’y a-t-il de plus “yogique” que ça ? Le pouvoir de la pensée ne devrait jamais être sous-estimé. Faire don de vos ondes positives à un ami cher qui traverse une période difficile ou à vos enfants adorés, ou encore à un pays dans la tourmente est à la fois bénéfique pour l’émetteur et le destinataire. Ça ne coûte rien de plus et ça vous connecte au monde. Vous n’êtes plus dans une démarche autocentrée, mais dans une connexion profonde avec l’Univers. Les pensées purement égoïstes faiblissent et deviennent insignifiantes. La sensation d’harmonie prend le pas sur le reste. 

En développant votre empathie et votre sentiment de gratitude, vous vous sentirez plus heureux, car ce sont elles, les véritables clés vers le bonheur. Une fois en place sur votre tapis, prêt à commencer votre yoga seul chez vous, faites l’offrande de votre pratique à quelqu’un ou quelque chose qui vous tient à cœur. Vous en sortirez transformé et grandi !

yoga-dedier

9. Instaurer une pratique régulière avec ces 3 règles simples

Pour finir cette série d’astuces visant à vous aider à pratiquer le yoga à la maison, voici un conseil pratico-pratique redoutablement efficace. Je l’ai trouvé au hasard de mes pérégrinations sur les réseaux sociaux, je ne sais plus où exactement. D’ailleurs, si vous savez d’où ça vient, prévenez-moi ! En tout cas, c’est le conseil qui m’a permis de trouver un rythme de croisière. Se créer une discipline est aisé au début, l’envie et la motivation de départ aidant, mais la tenir sur la durée est une tout autre histoire… Et une fois que vous avez fait une longue pause dans votre pratique, s’y remettre est encore plus difficile.

yoga-maison-chambre

Pour ne pas perdre le rythme, sans pour autant s’imposer une discipline de fer trop contraignante et / ou culpabilisante (donc frustrante !), voici 3 règles simples qui fonctionnent à merveille pour tous les sports :

  1. ne jamais manquer un lundi ;
  2. ne jamais s’arrêter plus de 2 jours d’affilées ;
  3. s’entraîner au moins 3 fois par semaine. 

Des trois principes, le premier est le plus difficile à tenir pour moi, pour des questions d’emploi du temps. En suivant les deux autres, j’y trouve largement mon compte. Ces règles sont, à mon sens, parfaites : suffisamment souples pour s’adapter aux diverses contraintes et suffisamment sensées pour être redoutablement efficaces. 

motivation

Traduction : “Si c’est pas maintenant, c’est quand ?” 

Le yoga à la maison exige une bonne dose de discipline et de volonté. Cela demande surtout d’avoir totalement intégré à quel point les bienfaits du yoga peuvent positivement influencer votre vie. J’espère vous avoir aidé dans votre démarche solitaire, mais tellement gratifiante. Si vous souhaitez en savoir plus sur le pouvoir de la visualisation, je vous recommande cet article passionnant écrit par Bastien Wagener du blog  se-realiser.com. Et n’oubliez pas de continuer à suivre des cours en studio de yoga pour bénéficier de l’œil expert d’un professeur certifié. La pratique personnelle à domicile est surtout un complément pour les yogis qui en veulent plus 😉

Avez-vous des astuces à partager pour aider les pratiquants de yoga à domicile ? Faites-en part à la communauté dans les commentaires ! 

Réagissez et aidez-nous à faire grandir la communauté !
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    54
    Partages
  • 52
  •  
  •  
  • 2
  •  

6 réflexions sur “Yoga à la maison : 9 astuces pour se motiver seul”

  1. Ping : Progresser en Yoga : ce qu'il faut savoir | YogaTechnique.Net

  2. Je suis comme tout le monde, si j’arrive à me lever à l’heure (6 h 00), alors je fais mes séances de sport ! Si j’arrive ! Mais je n’y arrive pas toujours ! Alors, c’est souvent la séance de sport qui en pâtit par son abandon… Mais cet article va peut-être m’aider à trouver cette discipline qui, il faut bien le dire, reste difficile à synchroniser au réveil…
    Merci Jess et félicitation pour cet article inspirant…

    1. Clairement, bouger de bon matin est très difficile, mais il faut s’accrocher à la promesse : celle de placer sa journée tout entière sous le signe du dynamisme et du soin de soi ! Si seulement mes enfants m’en laissaient l’occasion… 😀

  3. Ping : Posture de la Sauterelle - Parsva Yogi Dandasana : 3 ou 4 appuis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Vidéo privée d'échauffement de 20 minutes chrono !