progresser-en-yoga

Progresser en Yoga :
ce qu'il faut absolument savoir

Progresser en yoga pourrait être une notion plutôt simple à appréhender. On s’entraîne régulièrement et, tout naturellement, notre pratique du yoga s’améliore. Le corps se tonifie, les muscles deviennent plus forts et souples, les articulations retrouvent leur amplitude de mouvement. Et puis, au bout d’un certain temps, on devient bon en yoga, comme dans n’importe quel autre sport ! Oui, mais voilà le hic : Le yoga n’est pas un sport… du moins, pas seulement ! L’aspect physique, si répandu de nos jours, est appelé “Asana”, indiquant les “postures” en sanskrit. Il représente seulement l’une des huit branches du yoga traditionnel, soit le troisième membre de ce qu’on appelle Ashtanga. Vous voyez où je veux en venir ?

Pas si simple de se demander comment progresser en yoga YogaTechnique.Net a choisi d’aborder ces questions par une méthode qui part de la pratique physique, celle des asanas. Nous verrons aussi en partie le Pranayama, (détaillé ici) soit les exercices de respiration, qui constituent le quatrième aspect de la pratique. Ils sont indissociables du yoga dynamique ou statique. Soyez rassurés : la question de comment progresser rapidement en yoga est récurrente chez les yogis et autres pratiquants enthousiastes. Elle est tout à fait compréhensible, voire très encourageante, et n’appelle aucun jugement. Tiens, voilà une autre branche du yoga, la première en plus : les yamasqui préconisent, entre autres, le non-jugement ! Vous le sentez qu’on ouvre la boîte de Pandore ? Excitant, non ? Allez, développons tout de suite ce à quoi vous attendre sur le chemin de votre de progression en yoga

Ressentir son physique pour éliminer les freins à l’amélioration en yoga

On ne va pas se mentir : prendre conscience de son propre corps et de ses infinies possibilités est le processus de toute une vie. D’abord, parce que cela demande du temps et de l’engagement, mais aussi parce que physiquement, nous changeons constamment. D’où l’intérêt de développer l’écoute de son propre corps dès le début. Le simple fait d’en émettre l’intention est déjà une grande étape en soi. Ouvrir votre pleine conscience à cette communication corps – esprit va vous donner de précieux renseignements sur vous-même et vos habitudes.

progres en yoga champion senior

Luca Cittadini, Champion d’Europe de Yoga 2019 – Catégorie Senior

À chaque fois que vous vous intéressez à votre enveloppe charnelle, vous vous donnez l’opportunité de récolter des informations précieuses. Elles le sont autant pour progresser en yoga que pour améliorer votre vie en général. Bien sûr, vous apprendrez à ressentir qu’en serrant un peu plus les abdominaux, votre posture du corbeau – Bakasana – remontera d’un cran. Vous découvrirez qu’avec les bonnes techniques respiratoires, votre étirement ira plus loin. Mais vous apprendrez surtout à vous tenir droit en attendant le bus, parce que maintenu dans un bon alignement, votre dos tiraillera moins. Vous mangerez aussi plus sainement, parce que sans spasmes aux viscères, il n’y a pas que la série de postures sur le ventre qui sera plus agréable. Vous découvrirez à quel point bien dormir augmente vos performances physiques et intellectuelles. Vous réapprendrez à boire plus d’eau, parce que ça vous rend plus souple et alerte. La liste des avantages à écouter votre corps est longue. 

« À chaque fois que vous vous intéressez à votre enveloppe charnelle, vous vous donnez l’opportunité de récolter des informations précieuses. »

Faire du yoga est un excellent moyen pour vous aider dans cette démarche qui s’étend bien au-delà de votre tapis. J’ai moi-même arrêté de fumer progressivement parce que je sentais bien que cela gênait ma pratique. J’ai supprimé la cigarette du matin avant ma classe de hatha yoga, puis celle de la veille au soir. À force de progresser en yoga, j’ai rapidement décroché aussi de celle qui venait dès la sortie du studio. Il faut dire qu’imaginer la nicotine se loger dans mes poumons fraîchement travaillés m’insupportait. En gros, dites-vous que tout ce qui pourrait vous gêner physiquement dans votre séance de yoga est potentiellement ce qui vous apporte de l’inconfort aussi au quotidien. 

À force d’observation, il est tout à fait possible de développer une grande conscience de son ressenti physique. Vous pourriez, par exemple, être capable de déceler les petits rhumes et autres bobos dès leurs balbutiements. Quant à vous, Mesdames, vous sauriez exactement à quelle étape de votre cycle menstruel vous êtes. Vous voyez ? Votre corps est votre meilleur ami, il sait exactement ce dont il a besoin. Pourquoi ne pas le lui donner ? Écoutez-le en toute honnêteté (Non, ce n’est pas lui qui vous réclame des chips !). Et puis, arrêtez d’essayer de le plier à votre volonté. Tout ce que vous risquez de faire, c’est de le braquer (Salut la blessure de protestation du corps qui guette !). Pour s’améliorer en yoga, n’oublions pas qu’il se veut thérapeutique 

progresser en yoga souplesse

Être honnête dans son intention de progresser en yoga

Si vraiment vous devez vous fixer des objectifs pour avancer, restez réalistes et prenez en compte vos caractéristiques propres. Je n’aime pas la pression et les injonctions à réussir. Un de mes moteurs, c’est de faire de mon mieux avec ce que j’ai aujourd’hui. C’est tout. Et c’est TOUT à la fois. Ce n’est certainement pas de chercher à faire mieux que ma voisine de tapis. Petite nuance tout de même : si la voisine en question semble avoir une condition physique similaire à la mienne et fait mieux que moi, alors là, oui ! Je vais vouloir la surpasser un jour, mais je n’appelle pas ça de la compétition. C’est de l’inspiration. Et c’est sain.

Concernant l’honnêteté, c’est, là aussi, un travail de longue haleine. En tant que prof de yoga, on a, à chaque séance en cours collectifs, cet élève qui “triche”. Vous savez, c’est celui qui se repose quand on a le dos tourné et reprend la position dès qu’il revient dans notre champ de vision, “ni-vu-ni-connu-j’tembrouille”. Dans ces cas-là, j’aime rappeler calmement et sans interpeller (je ne suis pas méchante !) que ce n’est pas moi qui suis leurrée, c’est lui-même. Cette petite anecdote est là pour vous expliquer que pour progresser en yoga, vous vous devez d’être en accord parfait avec vos intentions. 

Ne vous trouvez pas d’excuses et tenez-vous pour responsable de vos actions et de vos décisions. Vous sentez que vous êtes à deux doigts de réussir l’Oiseau du Paradis, cette posture avancée de yoga ? Pourquoi ne pas recommencer tant que vous le pouvez ? Peut-être que les sirènes de votre esprit rationnel chantent que la fatigue s’est installée. Ou bien votre corps est réellement épuisé. C’est en cherchant la vraie réponse avec honnêteté que vous saurez faire la différence entre flemme et fatigue. Personne ne connaît mieux votre corps que vous. C’est pour cela qu’on a coutume de dire, en cours de yoga, que chaque pratiquant est aussi son meilleur professeur. En fonction de ce que votre corps vous dit et si vous l’écoutez avec l’attention qu’il mérite, vous saurez déterminer ce dont il a besoin et ce dont il est capable pour pratiquer le yoga avancé. 

« Ne vous trouvez pas d’excuses et tenez-vous pour responsable de vos actions et de vos décisions. »

Parfois, vous vous sentirez découragé et démotivé. Dans ce cas, inspirez-vous d’une ou plusieurs de ces astuces pour trouver la force de pratiquer, parce qu’il arrive que la seule intention de mettre une dose d’effort supplémentaire suffise à se surprendre soi-même. En réalité, le véritable enjeu de l’honnêteté, c’est la gestion du mental et des émotions. La fierté pourrait vous amener à trop pousser votre corps jusqu’à vous rendre dépendant de la prouesse ou de la souplesse, comme évoqué ici. La paresse pourrait vous inventer l’excuse d’un surplus de travail pour écourter votre séquence de yoga, etc. Il y a tellement d’émotions et tellement de raisons de laisser le mental se relâcher bien avant le corps qu’avoir le courage de se confronter honnêtement à ses émotions, c’est déjà les gérer. Une fois qu’on en a conscience, on peut, dans un deuxième temps, les laisser partir dans une longue et belle expiration. Et ça, c’est les maîtriser. Waouh, encore une leçon de yoga qui sert dans la VIE !

progresser en yoga homme

Être bienveillant envers soi-même et approfondir sa pratique de yoga

Le yoga moderne revêt la forme d’une discipline athlétique intense et YogaTechnique.Net se place exactement dans cette mouvance (expliquée ici). Certes, elle présente des atouts esthétiques évidents (Coucou Instagram ! #yoga), mais elle permet surtout de faire la paix avec son enveloppe corporelle. Honnêtement, n’êtes-vous pas fascinés lorsque votre corps finit par répondre favorablement à vos sollicitations, quelles qu’elles soient ? Cela peut être courir plus vite, soulever plus de poids, aller plus loin dans une pose de yoga de souplesse ou tout simplement maigrir 

Avec une pratique régulière, de la précision technique et la bonne dose d’intensité et de volonté, améliorer ses asanas est inévitable. Les postures de yoga avancé deviennent de plus en plus accessibles. Dans ces cas-là, ne vous sentez-vous pas redevable envers votre “vaisseau” ? Pour ma part, j’ai l’impression de passer mon temps à dire merci au mien. Peu importe l’aspect de ma silhouette, tant que mon corps me permet de faire tout ce que je veux, non ? Surtout que cette amélioration de la pratique personnelle amène également son lot d’enseignements. En effet, le cheminement vers un niveau confirmé de yoga risque fort de vous surprendre. 

Avez-vous déjà fait l’expérience de tenter une nouvelle pose de yoga “juste pour voir” et d’y arriver du premier coup ? Quel bonheur lorsque cela arrive ! Ou bien, avez-vous remarqué qu’un beau jour, un effort n’en est plus un ? C’est certainement que, durant votre parcours, vous avez acquis une nouvelle compétence utile au quotidien : le contrôle du souffle. C’est le signe que vous commencez à maîtriser cette machine incroyable qu’est le corps humain. Cela indique également qu’elle s’est adaptée à vos sollicitations, et qu’en maîtrisant la respiration, vous reprenez le contrôle de vos émotions, de votre mental, de votre vie !

progresser-en-yoga-3
« On a l’âge de sa colonne vertébrale »

Oui, nous sommes profondément adaptables et au lieu de nous laisser rabâcher à longueur de pubs que vieillir, c’est décliner, on demande à notre corps d’évoluer vers le mieux. Parce qu’évidemment, quel que soit notre âge, on peut toujours envisager d’aller progressivement vers l’amélioration. Retenez tout de suite cette phrase que je tiens de Mary Jarvis, une légende dans le monde du yoga Bikram et du yoga avancé : “On a l’âge de sa colonne vertébrale” (V.O. : “You’re only as old as your spine is”). Cherchez à bouger plus et plus grand ! La mobilité est l’enjeu de votre existence. Pour que cette “éducation physique” soit fructueuse, vous devez, en quelque sorte, faire équipe avec votre anatomie. 
Traitez votre “vaisseau” avec bienveillance, prenez-en soin pour viser le mieux-être et écoutez-le profondément. L’avantage avec le yoga, c’est qu’on ne travaille qu’avec son propre corps et que lorsque celui-ci se montre récalcitrant à la tâche (en refusant de s’étirer par exemple, ou en manquant subitement de tonicité), on n’en tire rien du tout. En bon yogi, c’est peut-être le moment de s’adonner à la relaxation ou à la méditation. Il faut composer avec ça et pratiquer ainsi l’acceptation et le lâcher prise. Ce sont des notions fondamentales à appliquer pour un quotidien zen et un meilleur épanouissement. Lorsqu’on accepte, on respecte. Et lorsqu’on respecte, on aime <3

Il n’y a pas si longtemps, les yogis étaient perçus comme des hippies qui s’asseyaient en position du lotus pendant des heures en chantant Hare Krishna, Om ou n’importe quel mantra, dans une sorte de transe. Depuis, cette image a pris du plomb dans l’aile ! Pourtant, nombreux sont ceux qui s’insurgent contre le côté stretching / fitness et réducteur du yoga “à l’occidentale”. Ils l’accusent d’avoir perdu de sa spiritualité. C’est d’ailleurs  une question dont j’ai voulu parler plus amplement avec un yogi indien, Rakesh Jain, interviewé ici. Je pense sincèrement qu’assumer sa fascination pour la performance physique n’est pas incompatible avec le cheminement vers l’épanouissement intérieur qui reste le réel but du yoga. Les bienfaits du yoga sont si nombreux et parfois, ce n’est pas uniquement le corps qui gagne à s’assouplir, mais aussi la pensée. Apprendre le yoga, c’est se connaître et se reconnaître chaque fois davantage. Et voilà comment l’on part d’une simple notion telle que “progresser en yoga” et qu’on en arrive à parler d’améliorer toute sa vie et son rapport aux autres ! Vous savez maintenant pourquoi YogaTechnique.Net a choisi d’amener les yogis plus loin dans leur pratique physique : parce que le reste suivra forcément 

Et vous, à quel moment avez-vous commencé à écouter votre corps ? Qu’est-ce que le yoga vous a amené à changer radicalement pour le meilleur ? 

Racontez-nous vos expériences en commentaire ▽ 😉 

Réagissez et aidez-nous à faire grandir la communauté !
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
    75
    Partages
  • 72
  •  
  •  
  • 3
  •  

6 réflexions sur “Progresser en Yoga : ce qu’il faut absolument savoir”

  1. Ping : Posture du Paon - Mayurasana : l'astuce qui change tout !

  2. Ping : Yoga à la maison : 9 astuces pour se motiver seul | YogaTechnique.Net

  3. Ping : Le sourire du yogi : cet outil puissant si méconnu

  4. Comme tu as trop raison Jess ! À travers tes articles, je découvre une autre Jessica, et ça, c’est plutôt sympa, hein ! Tous tes articles me donne envie de m’y remettre, de recommencer. Bien que je ne suis pas allé bien loin dans cette pratique, je n’ai aucun doute sur sa grande richesse intérieure et extérieure… Merci mon amie…

  5. Ping : La souplesse est une drogue ! On n’en a jamais assez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Vidéo privée d'échauffement de 20 minutes chrono !